Alimentation : la tendance Slow Food c’est quoi ?

Le slow food, c’est d’abord une association, née au cœur du Piémont en 1989 à l’initiative de Carlo Petrini, journaliste, critique gastronomique et sociologue italien. Un pied de nez à la culture du fast-food et à la monotonie de nos repas, faits de surgelés et de yaourts, souvent pris sur le pouce. Celui qui mange slow food doit donc aimer les plaisirs de la bonne chère, prendre son temps pour manger à table, privilégier les produits frais, dits de terroir. Le slow food, c’est aussi une façon de lutter contre les mastodontes de la restauration rapide et les grandes entreprises agroalimentaires, à qui le consommateur de slow food reproche volontiers l’uniformisation de leurs plats et produits. Une façon aussi de promouvoir la biodiversité agricole et les techniques de fabrication traditionnelles, les recettes régionales ancestrales.

Le slow food au quotidien

Manger slow food au quotidien, c’est tout simplement s’impliquer dans ses choix alimentaires, cuisiner des plats «bons au goût». Plusieurs conseils sont ainsi prodigués aux consommateurs intéressés : se rapprocher des producteurs locaux de sa région, faire déguster certains produits à sa famille et ses amis. «Le budget élevé est souvent mis en cause dans ce type d’alimentation, il est à noter que depuis une trentaine d’années, le budget consacré à l’alimentation a baissé considérablement (de 25% en 1960, la part des dépenses consacrée à l’alimentation à domicile dans le budget des ménages est passée à12%) tout est une question de priorités ?

11 gestes pour mieux manger

1. Faites-vous plaisir : prenez le temps de déguster.
2. Fêtez les saisons à table. Redécouvrez les saveurs particulières des produits de chaque saison.
3. Mangez local. Préférez les productions régionales.
4. Cultivez vous-même certains produits.
5. Rencontrez des agriculteurs, commerçants spécialisés et compétents.
6. Soyez curieux. Posez des questions dans les magasins, les restaurants…
7. Choisissez avec soin vos viandes et renseignez-vous sur le type d’élevage (pastoral ou industriel)
8. Mangez des produits variés.
9. Préférez les produits moins transformés.
10. Cuisinez ! C’est une façon d’apprécier les saveurs et de manger moins cher.
11. Eduquez votre entourage au plaisir de manger.