La cosmétique bio

Ces produits d’origine naturelle fleurissent et donnent un coup de jeune à l’image papier kraft, odeur fade et bout de bois poussiéreux, à laquelle ils étaient trop souvent assimilés. Avec un look minéral, épuré ou ludique, le bio est la nouvelle star des cosmétiques.

Alors que les valeurs éthiques et responsables entrent progressivement dans la conscience collective, le mouvement bio, qui existe depuis longtemps, occupe le devant de la scène, et ce dans tous les domaines. De la mode à l’architecture en passant par l’alimentation et le packaging, le bio, le naturel et le recyclable se déclinent sous toutes les formes. Les laboratoires cosmétiques sont conscients de cette mutation et de son impact sur un marché dont les attentes évoluent. En effet, si les utilisateurs de produits cosmétiques s’interrogent quant aux conséquences de certains produits sur l’environnement, il va de soi qu’ils en font de même lorsqu’il s’agit de leur peau.
Si l’offre est grandissante, elle n’est toutefois pas généralisée. Une démarche de sélection et d’identification est nécessaire. Plusieurs labels garantissent le respect de règles strictes. BDIH, Cosmébio, Ecocert et Nature & progrès sont lcosmebio-labeles principaux certificats ou labels de quaité que l’on trouve en France.

Que garantissent les labels bio exactement ?

Chacun a une charte précise, qui peut varier sur quelques détails, mais ils s’accordent tous sur le respect des points essentiels. Ainsi, les cosmétiques doivent être formulés à partir de matières premières naturelles, végétales ou minérales, de préférence issues de l’agriculture biologique. Les produits ne sont pas testés sur les animaux, mais sur des personnes volontaires ou des cultures de cellules.
Autre exigence qui figure dans leur cahier des charges : sont exclus des compositions les produits de la pétrochimie, les colorants ou parfums de synthèse, les bases lavantes ou émulsifiants éthoxiliés, l’irradiation, les matières premières génétiquement modifiées (OGM) ainsi que toutes matières premières d’origine animale (sauf la lanoline, une graisse issue de la laine).
Avec une efficacité comparable à l’offre classique, les produits certifiés bio sont présents dans toute la gamme cosmétique, qu’il s’agisse de maquillage, de parfums, d’huiles ou de crèmes, de soins après-rasage et de produits capillaires… Tout pour entrer dans l’ère du naturel en prenant soin de soi et de la nature.
La marque Eostra labélisée BDIH, Cosmébio et Nature & progrès présente une gamme intéressante de produits bio, je teste actuellement le « fluide anti-imperfection », je vous donne RDV pour mon appréciation lors d’un prochain article !

Tu as aimé cet article ? Clique donc sur J'aime, merci ;)

3 commentaires sur La cosmétique bio

  1. Salut !
    Je démarre un blog sur le bien-être (sport, cuisine, santé..) http://vamonosblog.blogspot.com et ça me ferait vraiment plaisir si tu pouvais passer y jeter un coup d’oeil afin de me donner ton avis. Je suis ouverte à toute suggestion car je débute 😉 Merci beaucoup.
    A bientôt !

  2. devenirbelle.com

    Ton blog s’annonce comme très intéressant ! 🙂

  3. Julien

    Coucou,

    Avant toute chose, j’adore ton blog qui est à la fois bien fait et complet!

    J’aime beaucoup les cosmétiques bio, mais faute d’équivalent dans certaines gammes, je garde quelques crèmes conventionnelles.
    Je me posais la question si le « chimique » était aussi dangereux qu’on le prétends?

    Quel est ton avis?

    A bientôt

Balance un com'