On vous a menti : la nourriture et les fausses idées

IL NE FAUT PAS MANGER ENTRE LES REPAS, NI SAUTER DE REPAS

A suivre ce précepte, on se retrouve à manger à heures fixes en dehors de toute sensation de faim et de plaisir. Et lorsqu’on a vraiment faim, on se frustre sous prétexte que ce n’est pas l’heure. La règle d’or : manger quand vous avez faim et arrêtez-vous quand vous êtes rassasiée.

LE PETIT DÉJEUNER EST LE REPAS LE PLUS IMPORTANT DE LA JOURNÉE

Pas sur : alors que le breakfast anglais est connu pour être copieux, l’obésité a doublé en vingt ans en Angleterre. En Espagne, où le plus gros repas se prend tard dans la soirée, l’obésité est moins fréquente.

ON DOIT MANGER ÉQUILIBRÉ A CHAQUE REPAS

Pendant des siècles, l’humanité a survécu en mangeant des fruits et légumes en été et des féculents en hiver. Si on n’a plus faim après un repas, inutile de se forcer à avaler une pomme. L’équilibre se fait sur la journée, la semaine, voire le mois.

AU RÉGIME, MIEUX VAUT MANGER CHEZ SOI ET ÉVITER DE SORTIR LE SOIR

Sur le long cours, une telle discipline n’est pas tenable (95% des patients qui ont suivit un régime ont repris leur poids – ou davantage – cinq ans après). Des études ont montré qu’un individu qui prend du plaisir à manger est vite rassasié.

JE PEUX MANGER AUTANT DE LÉGUMES QUE JE VEUX, ÇA NE FAIT PAS GROSSIR

Par quel miracle un saladier de petits pois ne ferait-il pas plus grossir qu’une seule cuillerée de ces mêmes petits pois ? L’idée que de manger beaucoup d’aliments autorisés évite d’avoir envie de manger des aliments interdits (chocolat, fromages, gâteaux etc.) est un leurre : non seulement, vous mangez en grande quantité des choses qui ne vont font pas vraiment plaisir. Mais surtout, vous vous exposez à des craquages incontrôlables (et répétés).

JE PEUX ME PERMETTRE LES GOURMANDISES PUISQUE JE FAIS DU SPORT

Le seul exercice physique, s’il est bénéfique, ne produit que peu d’effets sur le poids (on gagne en muscles ce que l’on perd en graisse). Alors inutile de se dépenser frénétiquement dans l’espoir de pouvoir ensuite se lâcher sur le pot de crème glacé. D’autant que pour éliminer un Esquimau avalé en deux minutes, il faut nager au moins une heure.

PLUS ON MANGE LIGHT, PLUS ON MAIGRIT

Là où, bridée par sa culpabilité, on ne s’autoriserait que deux ou trois biscuits classiques, on se lâche sur le paquet de light. Autre effet : les édulcorants créent une habitude au goût sucré. Avaler un simple verre d’eau nature devient un défi…

POUR MINCIR, IL FAUT SUPPRIMER TOUS LES ALIMENTS CALORIQUES

Les calories ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte quand on mange : minéraux, vitamines, acides gras… doivent guider vos choix. Ainsi, un verre de champagne (calories vides) et une poignée de noix de cajou (calories pleines) représentent le même apport calorique, mais pas le même apport nutritif.

Tu as aimé cet article ? Clique donc sur J'aime, merci ;)

4 commentaires sur On vous a menti : la nourriture et les fausses idées

  1. Article très intéressant et plein de bon sens! Cela va m’aider à réguler mon comportement alimentaire je pense. Après tout finalement il faut simplement écouter notre corps. Merci (^_^)

  2. Bravo, tout à fait d’accord, je passe mon temps à enlever des croyances de la tête des gens et à leur réapprendre à mieux s’écouter

  3. Antonella

    Un tas de conneries oui!!

  4. Aya

    Merci pour cet article c’est très intéressant

Balance un com'