Tout ce qu’il faut savoir sur les Cures detox

Adopter les bons principes


A table

  • Mangez tiède, c’est la température la plus douce pour les intestins. Si vous souffrez de maux de ventre, éliminez les légumes crus. La cuisson idéale ? Al dente, pour garder les vitamines, les minéraux et la texture légèrement craquante.
  • Servez les légumes (poireaux, carottes, chou-fleur) arrosés d’un filet d’huile de noix (riche en omégas) avec du vinaigre de cidre et de la moutarde à l’estragon ou aux orties.

Que boit-on ?

  • De l’eau : plate ou peu minéralisée comme la Mont-Roucous, mais aussi de la Volvic, de l’Evian.
  • Du thé vert, antioxydant.

Dans l’assiette

  • Pour éliminer : avocats, bananes, kiwis, pommes, oignons, courgettes, tomates, céleri.cure detox
  • Pour stimuler le foie : persil, menthe, artichaut, concombre, huile d’olive.
  • Pour apporter des protéines : blé dur, quinoa, riz complet, épeautre. Supprimez les graisses, la viande rouge, le café, l’alcool, les sucres rapides ainsi que riz, pâtes et pain blancs.
  • Plus c’est bio, mieux c’est : privilégiez les aliments cultivés sans pesticides ni engrais. Mais les légumes maraîchers tout frais cueillis achetés sur le marché feront aussi l’affaire.
  • Remplacez le sel, qui favorise la rétention d’eau, par du piment d’Espelette – il rehausse le goût des légumes et des viandes blanches comme le blanc de poulet – ou par du poivre blanc (issu du poivre noir dont on a enlevé l’écorce).

Des tisanes pour tous les cas

Mieux digérer
Associez le calament, sorte de petite menthe sauvage, au thym qui, en plus d’aider la digestion, a des vertus antiseptiques et stimulantes : calament (calamintha officinalis), 25g + thym (thymus vulgaris), 25g.

Se détendre
La mélisse et la passiflore apaisent les spasmes intestinaux : mélisse, 25g + passiflore, 25g.
Drainer

Des feuilles d’artichaut et de la piloselle. Pour en atténuer le goût modérément agréable, ajoutez du romarin : artichaut 25g + piloselle, 25g + romarin, 25g.

Préparation
Prenez 1 cuillerée à soupe et demie du mélange, versez dans un demi-litre d’eau froide. Portez à ébullition, retirez du feu, laissez infuser 10 à 15 minutes, filtrez et buvez toute la journée.

Améliorer la digestion

Au bouleau, la digestion !
Il stimule la digestion et les reins. De plus, il est tonifiant car il contient de la vitamine C et des phénols. Utilisez-le en cure aux changements de saisons sous forme de :

  • sirop : grâce au surcre de canne et au miel, le sirop de bouleau est meilleur que le jus classique, assez âpre. 1 cuillerée à soupe dans un verre d’eau, 3 fois par jour. Weleda, 8.30€.
  • gélules : deux le matin, deux à midi et deux le soir au moment des repas. Arkopharman : 5.80€, en pharmacie et parapharmacie.
  • ampoules : une par jour dans un demi-verre d’eau, de préférence avant le repas. Superdiet, 11€, http://www.superdiet.fr

Cocktails tous azimuts

  • Dans ce tout-en-un, le radis noir stimule le foie, la reine-des-prés s’occupe des reins, la bardane purifie la peau, l’aloe vera se charge des intestins et le thym des poumons. On avale et on laisse le corps réagir. Drainaflore Boisson de Superdiet, pendant 10 jours : un bouchon doseur dans unv erre d’eau, 500mL, 20€, ou Drainaflore Ampoule, 30 ampoules, 20€.
  • Pour un vrai coup de fouet, ces capsules pleines de minéraux, de vitamines et de bioflavonoïdes d’agrumes. Complexe Totale Détox de Fushi, trois capsules par jour avec un verre d’eau. 30€.
  • Le secret d’une détox réussie : l’hydratation ! Ca tombe bien, en 30 gouttes, on boirait l’équivalent de quinze tasses de thé vert… Water Booster du Dr Brandt.
  • Les 60 points de réflexologie de la détox sont stimulés par ce cocktail de vinaigre de mandarine et de tourmaline. Plus le patch blanchit, plus la détox est à l’oeuvre ! Patchs détoxifiants Total de Fushi.

Se détoxer sans s’affamer ni mettre sa santé en danger ? Les conseils du Dr Franck Gigon, phytothérapeute.

Quelqu’un en bonne santé pourrait-il jeûner sans risques ?
En jeûnant, on n’encrasse pas mais on ne décrasse pas non plus. Se priver complètement de nourriture fait fondre les muscles, chuter les défenses immunitaires, donc baisser la capacité de cicatrisation et de lutte contre les infections. Certaines personnes vont être en hypoglycémie et avoir un comportement alimentaire pulsionnel…vers les sucres rapides !

La détox, c’est différent ?

Il n’est pas question de s’affamer mais de se nourrir différemment. On garde les protéines pour nourrir ses muscles et son cerveau. Pour le drainage des reins, on utilise le bouleau et, pour les intestins, les fibres (légumes verts), aux effets laxatifs. On boit 1.5 L d’eau par jour. Et on n’oublie pas l’essentiel : se reposer et respecter son cycle de sommeil pour être en phase de récupération maximale. A faire une dizaine de jours aux changements de saison ou après trop d’excès.  »