Étiquette : fruit

5 aliments à bannir pour garder la ligne

aliment-bannir-alimentation

Au revoir les sodas !

Les sodas sont remplies de calories ! Un petit Coca par-ci, un jus de fruits par-là ne feront pas de mal à ta ligne ? Tout faux ! Il n’y a rien de pire que les sodas, les jus de fruits industriels, très riches en sucres.
«Deux verres de coca par jour, c’est deux fois plus de risques d’insuffisance rénale !» souligne le Dr Nabil, auteur de Espace Santé.

Si vous êtes une accro, on peut éventuellement se tourner vers les boissons light,  le mieux est tout de même de choisir des jus de fruits frais… ou tout simplement une eau gazeuse, délicieuse et rafraîchissante ! 

Au revoir les gâteaux et es bonbons !

Ne surtout pas se dire qu’un nounours au chocolat ou un croissant ne portent pas à conséquence, arrête tout ! A bannir !

Au revoir le nutella et compagnie…

Le nutella… en deux mots : ultra calorique, à éviter donc. Méfiance aussi avec les céréales certaines sont très caloriques. Remplacez ça par un fruit, un laitage, une tartine de pain, complet de préférence… vous serez en forme et ne prendrez aucun gramme !

Au revoir charcuterie

La charcuterie est riche en graisses et fait donc grossir.  Si  vous faites des efforts pour rentrer dans votre maillot :  à bannir !

Marilyn Monroe n’avait pas de cellulite… pourquoi ?

marilyn_monroe-cellulite

marilyn_monroe-cellulite

Si vous regardez des clichés vintage de Marilyn Monroe ou d’autres femmes de l’époque, (photos prises alors que la retouche photo n’était pas encore arrivée), vous verrez que les femmes n’avaient presque jamais de cellulite. Saviez-vous que Marilyn Monroe s’habillait en taille 42 et le 42 de l’époque c’est du 46 actuel !! Quand est ce que vous avez vu une femme de cette taille en short ou un maillot de bain sans cellulite ? Avant, la cellulite était considéré comme un effet secondaire de l’embonpoint. Aujourd’hui, il existe de nombreux cas ou des femmes fines ont de la cellulite

Que se passe-il dans la société d’aujourd’hui pour que les femmes indépendamment de leur poids aient de la cellulite ? Une multitude de choses ont changés, mais nous devons examiner en premier lieu l’alimentation. Le corps est composé d’organes naturels et se doit de recevoir des éléments nutritifs naturels comme l’eau, lait, fruits, légumes, viande, volaille, poisson, etc

Aujourd’hui dans notre assiette nous avons une multitudes de produits chimiques. Sachez que les américains avalent indirectement plus de 8 kilos de pesticides par an. D’autre part, une fois que nous avons découvert l’importance de l’apport calorique dans les années 70, nous sommes devenus obsédés par la réduction de calories. Les « faux sucres » ont été inventés avec moins de calories mais beaucoup plus d’éléments chimiques.



Aujourd’hui, il y a très peu d’aliments dans nos supermarché qui ne sont pas entachés de produits chimiques artificiels nocifs : les conservateurs, les pesticides et les colorants artificiels, des ingrédients tels que l’aspartame, BHA et le BHT, la caféine, le glutamate monosodique (MSG), nitrate, bromate de potassium et les sulfates. Ces ingrédients sont absorbés dans le corps, mais notre corps est incapable de les libérer de la même manière que les produits naturels. Ces produits chimiques que nous considérons pourtant comme la norme sont connus pour effectivement durcir nos cellules graisseuses provoquant l’apparition de la cellulite.

Le corps peut traiter et brûler des choses comme le sucre et les repas le plus calorique. Mais il ne peut apprendre à brûler des produits chimiques. C’est un constat effrayant, et le pire c’est que nous ne connaissons certainement pas tous les effets nocifs de ces produits chimiques sur le corps.

En  lisant aujourd’hui, le livre écrit en 1933  par Arthur Kallet et FJ Schlink baptisé « 100,000,000 Guinea Pigs: Dangers in Everyday Foods, Drugs, and Cosmetics » , nous croyons faire face à une prédiction de Nostradamus, l’ensemble de leurs affirmations étant exactes…

Les bienfaits de chaque vitamine pour la peau

Vitamines pour la peau

Voici une liste des vitamines et oligoéléments, leurs bienfaits pour la peau, les aliments dans lesquels ont les trouves, et les conséquences en cas de carences :

Vitamine B2

Son rôle pour la peau : Préserve la qualité des tissus donc de l’épiderme.
En cas de carence : Très rare car présente un peu partout. Risque de lésions de la peau et des lèvres (perlèche).
Où la trouver ? Viande, fruits secs, champignons, lait, asperges, petits pois, épinards, pommes de terre, céréales.

Vitamine B9

Son rôle pour la peau : Participe au renouvellement rapide des cellules cutanées et des muqueuses.
En cas de carence : Un teint pâle car impliqué dans la formation de globules rouges et blancs
Où la trouver ? Epinards, salades, foie, banane, thon.

Vitamine B5

Son rôle pour la peau : Normalise le taux de sébum des peaux grasses.
En cas de carence : Risque d’eczémas séborrhéiques dus à l’excès de sébum.
Où la trouver ? Jaune d’oeuf, viandes, foie, poisson, lait, produits laitiers, banane, avocat.

Vitamine A

Son rôle pour la peau : Protège l’épiderme et accélère la cicatrisation.
En cas de carence :
La peau se dessèche tout de suite et s’épaissit.
Où la trouver ? Beurre, laitage, jaune d’oeuf.

Vitamine C

Son rôle pour la peau : Active le renouvellement cellulaire et favorise la cicatrisation.
En cas de carence : Peau terne et flétrissement prématuré.
Où la trouver ? Kiwi, goyave, chou, poivron, agrumes.

Vitamine E

Son rôle pour la peau : Antioxydante, prévient le vieillissement cutanée et l’aide à se protéger du soleil.
En cas de carence : Très rare. Sinon, apparition précoce des rides.
Où la trouver ? Huile végétale, germe de blé, maïs, soja, tournesol, beurre, foie.

Vitamine F

Son rôle pour la peau : Participe au bon équilibre et à la santé de la peau.
En cas de carence : La peau cartonne et devient fragile.
Où la trouver ? Huiles végétales, poissons gras.

Oligoélément Zinc

Son rôle pour la peau : Lutte contre le vieillissement cellulaire de la peau.
En cas de carence : De petits boutons apparaissent et la peau souffre.
Où la trouver ? Poissons, fruits de mer, viandes, laitages, céréales.

Oligoélément Fer

Son rôle pour la peau : Donne bonne mine et maintient la peau en forme.
En cas de carence : Gros risque d’anémie avec teint pâle et chute des cheveux.
Où la trouver ? Viande rouge, cacao, persil, haricots secs, lentilles, épinards

Oligoélément Se (sélénium)

Son rôle pour la peau : Puissant antioxydant qui renforce l’action des vitamines A, C, E et du zinc.
En cas de carence : Vieillissement accéléré de la peau.
Où la trouver ? Viandes, oeufs, céréales complètes, légumes verts, noix.

Les soins contre le froid de l’hiver (visage, corps, mains et lèvres)

Les soins pour l'hiver

Que faire contre la peau qui rougit, tiraille et picote ?

Lorsqu’il fait froid, les glandes sébacées fonctionnent au ralenti. La sécrétion sébacée étant moins importante, le film hydrolipidique, qui constitue un revêtement protecteur à la surface de notre peau, diminue. Ainsi, privée de cette protection naturelle, la peau se fragilise et sa sensibilité s’exacerbe. Elle rougit, tiraille et picote à la moindre «contrariété».
Pour ne pas jouer les «peaux-rouges» tout l’hiver, il convient par conséquent d’utiliser des crèmes «doudounes» plus riches que votre crème de jour habituelle, qui vont renforcer la protection de l’épiderme, le nourrir et le réhydrater.
Si votre peau est grasse ou mixte, appliquez ces soins le matin, si elle est sèche, utilisez-les matin et soir après une toilette minutieuse du visage.
Pour nettoyer votre épiderme, utilisez un lait démaquillant si vous avez la peau normale ou sèche. Si elle est grasse, préférez un savon crème ou une huile qui se rince à l’eau.
Pour le débarrasser de toutes ses impuretés, finissez le nettoyage de votre visage en utilisant un coton imbibé de lotion tonique adoucissante. Enfin, il existe des masques apaisants et réhydratants adaptés à tous les types de peau, à utiliser une ou deux fois par semaine. Pour les peaux grasses, il est aussi possible d’alterner ce soin avec un masque désincrustant.
Si votre épiderme a perdu de sa souplesse, il est possible de prendre (en cure d’un mois) des gélules qui sont à base de céramides végétales et d’acides gras essentiels qui permettent de l’hydrater en profondeur.

Comment garder les lèvres douces l’hiver, comment éviter les gerçures

En hiver, les muqueuses souffrent aussi des variations climatiques. Ainsi, la couche cornée, qui ressemble aux tuiles d’un toit empilées les unes sur les autres, constitue normalement une surface homogène et lisse. De ce fait, elle assure une bonne protection de l’épiderme. Lorsqu’il fait froid, elle se dessèche et se désagrège.
C’est comme s’il manquait quelques tuiles sur le toit. La protection devient moins performante et la muqueuse se fendille (gerçures). À la longue, elle se fragilise, vieillit prématurément et perd son volume. Pour éviter cela, il faut la protéger avec un soin nourrissant. Il en existe sous forme de sticks et d’émulsions fluides présentées en mini-tubes.
Ces produits protègent, nourrissent et favorisent la cicatrisation de la muqueuse. Si vous avez les lèvres très abîmées (gercées ou crevassées), utilisez un baume qui possède des propriétés hautement cicatrisantes et nourrissantes. La plupart de ces sticks contiennent de l’allantoïde, un humectant qui répare les lèvres desséchées. Si vous portez du rouge à lèvres dans la journée, graissez simplement vos lèvres le soir avant de vous mettre au lit.
La plupart des rouges (à l’exception des très longue tenue) renferment des agents hydratants. Enfin, si vous vous rendez à la montagne, il va de soi que ces protections doivent contenir une protection solaire adaptée.

Avoir de belles mains l’hiver : lutter contre leur dessèchement

Les mains souffrent autant du froid que du soleil. Leur dessèchement favorise bien entendu le vieillissement cutané et l’apparition de tâches brunes, et leur donne un aspect flétri.
La peau des mains est plus fine que celle du reste du corps, et forcément plus vulnérable. D’autant qu’elle est pauvre en glandes sébacées et donc en hydratation. Agressées par l’eau calcaire, les savons, les détergents, nos mains sont souvent sujettes au dessèchement. Quand le froid se surajoute à ces agressions, elles deviennent rêches et peuvent même se couvrir de gerçures.
Pour prévenir ces petits désagréments, il faut les enduire deux ou trois fois par jour d’une crème spécifique. Optez pour des produits à base de glycérine ou de glycérol pour leurs propriétés assouplissants, humectants et filmogènes, c’est-à-dire qu’ils laissent sur votre main un film protecteur comme un gant invisible. Appliquez la crème en remontant du bout des doigts vers le poignet.
Votre tube de soin pour les mains est vide ? Utilisez votre lait pour le corps ou votre soin de jour en attendant. Le lavage constituant une agression, vous devez nettoyer vos mains avec un savon doux. Pour faire la vaisselle, il est conseillé de porter des gants. Idem lorsque l’on épluche des légumes. En effet, les épluchures contiennent des sucs acides.

Un corps bien hydraté l’hiver

Même si la peau de notre corps est moins exposée au froid que celle de notre visage, elle a également tendance à se dessécher en hiver, surtout au niveau des jambes. En effet, les collants empêchent la peau de respirer et les frottements qu’ils lui imposent favorisent son dessèchement.
Pensez donc à bien hydrater votre peau avant d’en enfiler un avec un lait hydratant très riche. Sinon, votre peau risque de se craqueler et de prendre l’apparence d’une peau de serpent.
Pour faire votre toilette, douchez-vous avec un gel ou un savon très doux. Essuyez vous délicatement, sans frotter (mais plutôt en tamponnant) et n’oubliez pas de vous enduire avec un lait ou une huile pour le corps. Appliquez votre soin en remontant toujours des chevilles vers la nuque.
Attention, certaines zones se dessèchent plus vite que d’autres. C’est le cas des pieds qui, totalement dépourvus de glandes sébacées (et donc du précieux sébum protecteur) s’assèchent, desquament et parfois même se fendillent. Les coudes et les genoux, souvent couverts en cette saison, s’irritent au frottement des tissus. Ce dessèchement à répétition finit par rendre leur peau rêche et rugueuse. Il faut donc leur offrir des gommages réguliers et surtout des soins nourrissants en grande quantité.