Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

J’ai testé le cours de Swiss Ball

Je retombe en enfance, et en plus, je me muscle sans m’en apercevoir, grâce au Swiss Ball.

L’idée? Rester stable sur ce gros ballon, pour tonifier les muscles profonds, sans se ruiner le dos et les articulations. OK. Allons-y… Dès les
premières minutes, je fais moins ma maligne : tenir en équilibre sur ce truc est un exercice en soi.

Assise sur le bord du ballon, un haltère dans chaque main, je dois simplement lever les bras en croix. Le ballon roule dans tous les sens, mes pieds glissent sur le parquet (quel est le crétin qui a ciré ?). Je prie pour que le « ball » se dégonfle, quand la prof demande de décoller un pied du sol.

Pardon ??? Je me vois déjà par terre, quand mon instinct de survie se déclenche : spontanément, je serre à fond mes abdos pour me replacer, et ça marche ! Si on reste sur le ballon, c’est qu’on faire le mouvement correctement, sinon on tombe ! Malin, mais dur. Et j’enchaîne… le ballon sous le ventre, les bras en appui sur le sol, façon tortue géante, je dois monter la jambe droite. C’est pour les fessiers, et plutôt facile. Voire délassant. Limite rigolo.

Bilan : je n’ai pas vu le cours passer. Encore quelques séances pour mémoriser les positions et je m’offre le ballon suisse pour continuer route seule chez moi. 10 euros sur internet, c’est cadeau.